Formation & Emploi

Quelle est la nécessité de suivre une formation AIPR ?

Effectuer une opération non loin des réseaux aériens et souterrains présente des risques et plusieurs dangers, comme tous les travaux effectués sur chantier. Sur ce fait, il est important pour tous les professionnels, souhaitant évoluer dans ce domaine, de suivre les règles de santé et de sécurité en vigueur. Une formation AIPR Quimper ou ailleurs est donc une des étapes importantes.

Quels sont les risques de travailler à côté des réseaux aériens et souterrains ?

Presque toute l’année, plusieurs incidents se produisent pour ceux qui travaillent à proximité de lignes électriques aériennes et de câbles électriques souterrains. La plupart du temps, ils causent des dégâts corporels et matériels. En effet, une erreur de manipulation sur ce type de chantier peut engendrer la coupure des câbles, d’où une interruption des services publics, des perturbations de la circulation sur les voies publiques, l’arrêt du chantier. Le contact avec des lignes électriques peut aussi causer un choc électrique mortel ou de graves brûlures. Il en est de même lorsque des câbles souterrains venaient à être touchés. Cela peut causer un choc électrique, surtout si le contact est établi avec des conducteurs sous tension.

Comment éviter les risques lors des travaux à proximité des réseaux ? Il est nécessaire d’avoir les équipements adaptés, appliquer les règles de sécurité en vigueur, engager un personnel qualifié et expérimenté. Avant d’effectuer des travaux près de ces chantiers, il est important de posséder une Attestation d’Intervention à Proximité des Réseaux ou AIPR.

Ce qu’il faut savoir sur la formation AIPR

Depuis la réforme « anti-endommagement » du 1er janvier 2018 et après l’obtention de l’attestation « AIPR », les entreprises de BTP sont invitées à former leurs équipes afin qu’elles puissent réaliser des travaux à proximité des réseaux. Cette mesure a été prise afin de réduire au maximum les dommages.

Tous les professionnels du domaine sont concernés par la formation ainsi que la vérification des qualifications : encadrant (chef de chantier ou conducteur des travaux), concepteur (maître d’œuvre ou maître d’ouvrage) et opérateur (les conducteurs d’engins, les suiveurs de conduite d’engins, etc.). Des formateurs compétents sont en charge des cours, qui sont la plupart du temps focalisés sur des phases d’apprentissage et sur des études de cas. Pour faciliter l’échange entre le stagiaire et le formateur, la salle de formation est équipée de supports et équipements adaptés (tablette, vidéoprojecteur…).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer