Voyage & tourisme

Découvrir le Japon culturel et historique à travers les trésors de Nara

Nara est une petite ville de la région du Kansai localisée sur l’île de Honshu. Elle se trouve à une quarantaine de kilomètres au sud de Kyoto. C’est une étape intéressante à programmer durant une escapade au Japon. Ancienne capitale du Japon, elle est particulièrement reconnue pour son important patrimoine historique et culturel et aussi pour la présence de nombreux cerfs shika vivants en liberté. Si vous avez l’occasion d’y passer durant votre voyage, vous serez sûrement charmés par les lieux suivants.

Naramachi, le vieux quartier commerçant de Nara

C’est une destination idéale pour un saut dans le passé. Il s’agit d’un quartier traditionnel datant de l’époque d’Edo. Le quartier servait en effet de zone d’habitations pour bouddhistes en pèlerinage Oisemairi. Ce fut lors des périodes Showa et Meiji qu’il est devenu un quartier commerçant. Jusqu’à ce jour, il est un quartier marchand. Cependant, il a su préserver son aspect traditionnel avec ses nombreuses et anciennes maisons japonaises en bois qui bordent ses ruelles.

On y trouve d’ailleurs des musées, des restaurants, des magasins ou encore des cafés. Parmi les lieux clés à visiter sur place, on distingue particulièrement le temple Gangoji, le musée Shiryokan, la maison traditionnelle d’anciens commerçants machiya Koshi-no-le, la résidence Imanishike Shoin… Voilà des merveilles historiques qui égayeront votre séjour au Japon.

Les temples bouddhistes de Nara

Bien que le bouddhisme ait été introduit au Japon par la Chine à partir des V et VI siècles, il s’est réellement développé durant la période Nara c’est-à-dire au VIIIe siècle. À cette époque, l’influence chinoise était si puissante que de nombreux aspects représentaient la culture chinoise, à savoir l’architecture, l’art, la religion ou encore la politique.

C’est pour cette raison qu’on retrouve plusieurs temples bouddhistes à Nara. Le temple Kôfuku-ji offre, par exemple, des découvertes impressionnantes incluant une pagode à 5 étages, des pavillons splendides, un musée des trésors nationaux, un magnifique étang, des statues et divers tableaux. Le temple Tôdai-Ji est également un arrêt obligatoire sachant qu’il s’agit de la plus grande construction en bois du monde et aussi qu’il abrite une immense statue de bouddha assis en bronze.

L’ancien palais impérial de Heijo

Ce magnifique monument est localisé au nord-ouest de la ville. Bien qu’il soit plus moderne en raison de sa rénovation lors de la seconde moitié du 20e siècle, il a su préserver sa splendeur. Il retrace particulièrement le passé exceptionnel de la ville de Nara. D’ailleurs, il est le symbole de l’essor de la ville au 8e siècle. Avec son immensité, il est comme une ville dans une ville. On y trouve du coup plusieurs constructions comme l’ancien hall d’audience Daigokuden.

Il accueillait à cette époque les délégations et les réceptions. Il y a également le « Jardin de l’est » Toin Teien qui est doté d’une architecture symétrique constituée d’un bassin et d’un édifice pour les banquets de la famille impériale. Dans le musée, il est possible de retrouver de nombreuses pièces d’époque. Certains bâtiments y sont en ruine, mais les lieux dégagent une atmosphère agréable rappelant le passé glorieux de la ville.

Avec ces trésors historiques, il est possible de compléter l’itinéraire par d’autres joyaux tels que le quartier de Nishinokyo, le musée national, le sanctuaire Kasuga Taisha ou encore le Nara Park.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer