Informatique & Technologie

Pourquoi contrôler les effets des activités numériques sur l’environnement ?

L’utilisation du numérique a des impacts néfastes sur l’environnement. C’est pourquoi, il est important d’inciter tous les acteurs dans ce secteur, professionnels et particuliers, à prendre des mesures permettant de réduire les effets de la technologie. D’ailleurs, les agences de production marketing peuvent d’ores et déjà mettre en place des solutions pratiques pour atteindre cet objectif.

Minimiser la pollution dûe à l’emploi des outils numériques

D’une part, le numérique est privilégié par les structures d’entreprise et tient une place prépondérante dans le développement de leurs activités. Il permet d’optimiser les performances des travailleurs tout en facilitant les tâches internes. Et d’autre part, le digital est aussi très utilisé par les particuliers et les ménages dans la vie quotidienne.

Cependant, le digital reste polluant. L’emploi des outils numériques dans différents domaines d’activités génère à peu près 5 % es gaz à effets de serre dans le monde. D’autant plus que l’utilisation des technologies digitales liées à internet ou au big data requiert beaucoup d’électricité, donc plus de pollution.

L’empreinte carbone des acteurs

Appliquer des mesures antipollution devient une urgence pour minimiser les impacts néfastes des outils technologiques. Cette initiative commence par inciter tous les acteurs à être plus responsables.

Concrètement, il est possible de créer des outils de quantification pour retracer l’empreinte carbone de tous les médias (radio, télévision, affichage, cinéma…). Ils peuvent par exemple être utilisés avec les market place print. Il existe également des solutions en ligne telles Google PageSpeed qui donne la possibilité d’améliorer et de booster les performances des sites internet, ce qui réduit les effets écologiques.

L’éducation des utilisateurs

Éduquer les utilisateurs est tout aussi important que les mesures de contrôle des effet néfastes du digital sur l’environnement. Oui, une stratégie antipollution ne serait efficace que si les acteurs sont engagés. De nombreuses grandes écoles proposent actuellement différents programmes permettant d’inciter les utilisateurs d’outils numériques à être plus responsables.

La responsabilisation des utilisateurs d’internet et des outils technologiques via des supports communication, organisations diverses, etc.) s’impose alors. Pour les gestionnaires de page web, ils ont la possibilité d’utiliser formats plus légers et plus rapides à charger. Quand aux internautes, ils peuvent par exemple désactiver la fonction de lecture automatique de vidéos. Bref, chacun doit contribuer pour minimiser les impacts néfastes du digital sur l’environnement.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer